La COP 24 Farmers Day apporte un vent de changement dans le débat politique mondial sur le climat.

La COP 24 Farmers Day apporte un vent de changement dans le débat politique mondial sur le climat.

a COP 24 Farmers Day apporte un vent de changement dans le débat politique mondial sur le climat.

« Une alliance mondiale qui vise à rassembler d’abord et avant tout tous les agricultrices et agriculteurs du monde afin de promouvoir leur contribution à l’Accord de Paris sur le climat ». Par ces mots, le Dr Theo De Jager, président de l’Organisation Mondiale des Agriculteurs (OMA), a souhaité la bienvenue aux plus de 100 participants réunis ce mercredi 5 décembre 2018 à Katowice (Pologne) dans le cadre de UNFCCC COP 24 Farmers Day. Le lancement de « Les Climakers. Programme de lutte contre le changement climatique mené les agriculteurs »signale la toute première action climatique menée par des agriculteurs. 

« Les agriculteurs et les agricultrices ne sont pas seuls dans cette nouvelle aventure, ils bénéficient de la confiance de tous les acteurs principaux du secteur agricole qui croient que les agriculteurs peuvent avoir un impact réel sur le processus décisionnel mondial en matière de changement climatique. Si nous n’abordons pas cela en équipe, nous n’aurons pas beaucoup d’impact » a déclaré le Dr Theo De Jager lors de son discours inaugural.

« Personne dans le monde n’est plus vulnérable au changement climatique que les agricultrices et les agriculteurs. Ils sont exposés aux effets des phénomènes météorologiques qui menacent leur production et leurs revenus, particulièrement dans certaines zones déjà très exposées à l’insécurité alimentaire et aux pénuries technologiques pour confronter des conditions climatiques défavorables. Au même temps, les agricultrices et les agriculteurs sont appelés à jouer un rôle crucial pour faire face à un autre défi majeur auquel l’humanité est exposée : nourrir la population mondiale croissante de manière durable et efficace. »

Bien que le secteur agricole soit souvent identifié comme une cause du changement climatique, les agriculteurs disposent d’une partie importante de la solution pour relever les défis de la lutte contre le changement climatique et ses impacts. C’est la raison pour laquelle les agriculteurs souhaitent que les décisions politiques tiennent compte de leurs besoins et de leurs attentes.

L’événement a rassemblé les interventions de tous les acteurs déjà engagés dans l’alliance, qu’il s’agisse de dirigeants d’organisations d’agriculteurs du monde entier ou d’autres parties prenantes engagées pour le soutien de cette initiative ambitieuse, y compris des représentants du monde de la recherche et du secteur privé et chacun d’entre eux a apporté au débat sa propre perspective.

Ce fut une occasion d’échanges prospectifs et constructifs entre tous les acteurs de l’intégralité de la chaîne de valeur sur la manière dont les « climakers », les agricultrices et les agriculteurs en premier, peuvent piloter le changement du débat politique mondial sur l’agriculture et le changement climatique.

La première partie des discussions a permis aux représentants des organisations des agriculteurs de l’Afrique et du Caraïbe de détailler leur volonté et leur détermination de travailler collectivement, afin de rendre la contribution des agriculteurs concernant la réalisation de l’Accord de Paris une réussite.

Abdelmajid Ezzar, Président de l’Organisation Panafricaine des agriculteurs (PAFO), a souligné la nécessité de mettre en place des pratiques agricoles durables pour faire face au changement climatique, tandis que le Dr Majola Mabuza de la Confédération des syndicats agricoles d’Afrique australe (SACAU) a déclaré que  « les jeunes agriculteurs en particulier doivent faire partie du processus. Ils doivent s’engager auprès des responsables politiques au bon moment. »

« Le programme de lutte contre le changement climatique mené par les agriculteurs est incontestablement la voie à suivre et nous appuyons formellement ce processus », a déclaré Claude Browne, trésorier de l’Alliance de l’agriculture des Caraïbes (AACARI), pour réitérer l’engagement de l’AACARI à participer à cette alliance mondiale contre le changement climatique. 

Par la suite, la place était laissée aux principales parties prenantes, aux représentants du monde de la recherche, le secteur privé et la société civile, pour illustrer ce qu’elles font ou envisagent de faire pour soutenir les agriculteurs dans cette ambitieuse initiative.

Mme Anette Engelund Friis, responsable des partenariats et de la sensibilisation au sein du programme de recherche du CGIAR sur le changement climatique, l’agriculture et la sécurité alimentaire (CCAFS), a souligné le rôle essentiel des agriculteurs dans le changement et la transformation du secteur agricole et des systèmes alimentaires au sens large. Ces changements et transformations sont essentiels pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris.

De son côté, M. Clyde Graham, vice-président exécutif de Fertilizer Canada, a rappelé l’impératif de devenir « climat smart », en tenant compte des quatre règles de gestion des éléments nutritifs (la bonne source, le bon taux, le bon moment, le bon endroit).

Au cours des discussions qui ont suivi, tous les participants ont convenu de la pertinence de travailler ensemble pour relever les défis de la lutte contre le changement climatique et de ses impacts.

Comme l’a rappelé Yemah Mukum Melody, responsable de la communication du réseau des jeunes de l’agriculture intelligente face au climat (CSAYN), « les conditions climatiques extrêmes dans le monde entier ne laissent personne indifférent et le fait de travailler ensemble offre la possibilité d’avoir un impact réel ».

Les agriculteurs sont prêts à faire un changement et disposés à être le changement ! 

La solution commence avec les agriculteurs… maintenant !

Ceci est le début. Toutes les agricultrices et tous les agriculteurs du monde, ainsi que toutes les parties prenantes concernées, sont invités à s’associer à une Alliance contre le changement climatique mené par les agriculteurs et à travailler ensemble pour renforcer la capacité des agriculteurs à influencer les processus de prise de décisions concernant le changement climatique.

##

À propos des CLIMAKERS:

Les CLIMAKERS sont les membres de l’Alliance contre le changement climatique mené par les agriculteurs, c’est-à-dire tous les agricultrices et agriculteurs du monde et tous les acteurs du secteur agricole qui se sont engagés à apporter des solutions au changement climatique, en travaillant ensemble pour renforcer la capacité des agricultrices et agriculteurs à influencer les processus de prise de décisions concernant le changement climatique.

Pour confirmer votre présence ou planifier des entretiens, veuillez contacter :

Valeria Di Marzo
Chargée de communication
Organisation mondiale des agriculteurs
EMAIL valeria.dimarzo@wfo-oma.org

2019-02-07T11:00:18+00:00